Anecdote

Anecdote
Le voleur de lait et de carte !

Nous sommes à Granada et logeons dans une petite Hospedaje, comprendre « une auberge » en français! Nous avons trouvé ici une bonne affaire, une chambre tranquille pour seulement 16 dollars (c’est agréable quand on vient du Costa Rica et où les prix sont deux fois plus élevés). C’est donc une petite auberge agréable et tranquille avec une petite cour et une cuisine commune, qui est autant côtoyée par des backpackers et voyageurs comme nous, que par quelques Nica en raison de ses tarifs avantageux. Nous sommes donc bien installés à « La Casita » et allons faire quelques courses que nous laisserons dans un sac au frigo. Nous achetons des céréales pour notre petit dej et mettons une brique de lait au frais. Le lendemain nous prenons un bon petit déjeuner avant de nous lancer dans la découverte de la ville. Mais c’est alors que…. tatatin ! Plus de lait au frigo à notre retour ! Mais le chapardeur à pris soin de remettre la brique vide à sa place sur notre rayon, on n’oublie pas les bonnes manières ! Voleur 1 – Les Bérets 0.

Le voleur a tout bu !
Le voleur a tout bu !

Nous voilà en train d’élaborer un plan machiavélique pour le démasquer et faisons des suppositions sur son identité. On s’imagine en train de mettre un peu de sel au fond d’une autre brique de lait pour bien rigoler de la mauvaise blague pour le voleur s’il venait à récidiver… Mais nous n’avions pas pensé à tout.

Voilà qu’au réveil quelques jours plus tard, nous ne trouvons plus notre carte bleue… mamamia catastrophe ! On cherche frénétiquement mais rien… il nous faudra bien arriver à la conclusion que le voleur a encore frappé. A grands regrets on annonce le triste score : Voleur(s) 2 – Les bérets 0 !

Face à cette situation, nous arrêtons les frais : on va faire opposition auprès de la banque et mettre les voiles vers une autre destination dès la fin du weekend : les îles, nous voilà ! Pourquoi est-ce que nous vous racontons cette péripétie ? Et bien un mois après cela, nous nous retrouverons à poireauter pendant presque 3 semaines au Guatemala avant que la douane ne débloque notre nouvelle carte bancaire, que nous avons fait renvoyer à l’ambassade du Guatemala… Les aléas du voyage !

Deuxième anecdote : Mais comment s’y est pris notre voleur de CB ? Et bien c’est un grand mystère, car nous n’en avons pas la moindre idée ! Elle a juste disparu…. Pffiou !! Bon on a une petite idée mais ce ne sont que des suppositions, en fait on ne pourra jamais savoir avec certitude ce qui s’est passé. La seule certitude que nous ayons, c’est que nous l’avions en arrivant à l’hôtel et au petit matin nous ne l’avions plus en notre possession… Pfiouuuu on vous dit, magie…

Ps n °1 : ne vous inquiétez pas,  nous avions une carte bleue de secours,  et nous ne nous sommes donc pas retrouvés sans rien.

Ps n°2 aux voyageurs : ne prévoyez pas 1, pas 2, mais si vous le pouvez 3 cartes bleues pour votre voyage au long cour ! En effet nous avions 3 CB et heureusement. Après nous être fait volé la carte principale, nous avons essayé notre deuxième carte…. qui ne marchait plus ! La puce a dû être endommagée pendant le voyage. Mais bonheur dans notre malchance, nous étions assez prévoyants pour avoir sur nous une troisième carte bleue ! Ouf !  Alors un seul conseil : on n’est jamais assez prévoyant ^^ ! Happy End, nous avons enfin reçu deux nouvelles cartes bleues le 10 mai, alors que nous étions au Guatemala (soit 1 mois et 10 jours après le vol), ce qui nous a permis de poursuivre notre périple à travers la jungle Guatémaltèque, et de jouer aux aventuriers du monde perdu au milieu des temples Maya ! 🙂

2 Comments on “Anecdote

  1. Ah qu’elle est joliement racontėe votre anecdote!!!
    On croirait une bonne partie de rigolade! Bien les berets! Vous etes forts pour poittiver!!
    Mais si toutefois quelques blogueurs veulent veulent ėcouter les peripeties des cartes bleues, version outre atlantique….eh bien je suis a leur disposition! Mais je les previens ca sera surement moins rigolo…..
    Mais que tous entendent…et je vous rend hommage pour cela, que vous aviez duper bien preparer votre voyage. Var sans vos trois cartes bleues, pfttt! Plus d’aventures!
    Bisous

  2. Les aléas du voyage se terminent bien. Il est vrai qu’être obligés de rester au Guatemala plus longtemps que prévu c’est Très difficile…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *