Granada

Granada

En pleine Semana Santa !

Après un séjour sympa et sportif sur l’île d’Ometepe, nous voilà arrivés à Granada ! Après quelques heures de Chiken Bus (ces vieux bus scolaires américains envoyés par cargos depuis les États-Unis et dans lesquels nous sommes entassés comme des poulets…), nous débarquons au Parc Central et partons en quête d’une auberge sous une chaleur harassante. Nous allons découvrir ici une très belle ville de style colonial (qui a longtemps disputé le titre de capitale du pays), colorée et vivante. Une magnifique cathédrale, de nombreuses églises (plus ou moins restaurées), une rue du marché bien animée et de sympathiques rencontres dans notre auberge, dont Léopoldine qui nous accompagnera plus tard dans les îles.

La Cathédrale de Granada au loin.
La Cathédrale de Granada au loin.
Le Parc Central vu depuis le clocher de la Cathédrale.
Le Parc Central vu depuis le clocher de la Cathédrale.
La rue du marché, ses bus et sa circulation chaotique.
La rue du marché, ses bus et sa circulation chaotique.

Nous sommes arrivés ici la semaine avant les fêtes de Pâques, et la semaine sainte va rythmer notre séjour à Granada et nous au mettre nous aussi en vacances. Ce qu’il faut savoir c’est qu’en Amérique Centrale, la Semaine Sainte (ou Semana Santa) est LA fête religieuse la plus importante de toutes. C’est une semaine de fêtes, de vacances et le jeudi et vendredi saints sont fériés. Malheureusement certains musées étaient également fermés, mais qu’à cela ne tienne, nous nous sommes occupées autrement ! Nous avons adopté un rythme tranquille, avec des visites de différents coins de la ville les matins et repos absolu l’après-midi, la chaleur étant trop forte pour faire quoi que ce soit de toute façon.

L'église et l'ancien couvent de San Francisco. Le couvent abrite un beau musée... qui était fermé...
L’église et l’ancien couvent de San Francisco. Le couvent abrite un beau musée… qui était fermé…
Des dizaines de calèches attendent les touristes au Parc Central.
Des dizaines de calèches attendent les touristes au Parc Central.
Le parc et l'église Xalteva
Le parc et l’église Xalteva
Un petit coucou depuis l'ancienne gare ferroviaire, le beau bâtiment rouge derrière nous !
Un petit coucou depuis l’ancienne gare ferroviaire, le beau bâtiment rouge derrière nous !
Un vendeur ambulant dans une petite rue tranquille.
Un vendeur ambulant dans une petite rue tranquille.
Le portail de la "Casa de los Leones", orné de deux lions enchaînés est le seul vestige du bâtiment originel, avant l'incendie de la ville en 1720.
Le portail de la « Casa de los Leones », orné de deux lions enchaînés est le seul vestige du bâtiment originel, avant l’incendie de la ville en 1720.

Nous nous sommes même permis une après-midi piscine dans un hôtel où travaillait Annie, une Québécoise très sympa rencontrée à l’auberge. C’est elle qui nous donnera envie à la fin de la semaine d’aller plonger aux îles Corn !

La piscine de l'hôtel et du musée du Chocolat ! (musée que nous avons parcouru par la même occasion)
La piscine de l’hôtel et du musée du Chocolat ! (musée que nous avons parcouru par la même occasion)

Nous n’irons cependant pas à la plage, ni celle du lac Nicaragua ni celle de la Laguna de Apoyo, car elles sont prises d’assaut par les locaux pendant cette période de vacances de la Semana Santa.

Un vaste foule se presse sur la plage et dans les eaux du lac...
Un vaste foule se presse sur la plage et dans les eaux du lac…
Et sur plusieurs centaines de metres de plage ! Nous on préfère admire le magnifique volcan Mombacho en arrière-plan depuis le bateau :-)
Et sur plusieurs centaines de mètres de plage ! Nous on préfère admirer le magnifique volcan Mombacho en arrière-plan depuis le bateau 🙂

En effet le gouvernement mettrait apparemment en place des bus gratuits pour que la population de la capitale (Managua) puisse venir vivre les célébrations et processions de la Semaine Sainte à Granada où elles sont particulièrement appréciées. Ce qui explique pourquoi il y avait autant de monde ici !

Des processions religieuses auront lieu tous les jours de la semaine, avec musique et orchestre, vendeurs ambulants et une grande foule pour les accompagner, c’est impressionnant et très différent de chez nous.

La foule attend le début de la procession sur le parvis de l'église de La Merced.
La foule attend le début de la procession sur le parvis de l’église de La Merced.
Chaque jour un nouveau chars est décoré pour la procession : il y aura un défilé tous les soirs jusqu'à Pâques !
Chaque jour un nouveau chars est décoré pour la procession, avec une scène différente pour illustrer l’histoire de la semaine sainte : il y aura un défilé tous les soirs jusqu’à Pâques !
Tout le monde suit la procession à travers les rues de la ville
Tout le monde suit la procession à travers les rues de la ville

Nous profitons également d’un beau samedi ensoleillé pour aller faire un tour en bateau dans les Isletas du lac. C’est un archipel de 365 micro-îles volcaniques, entre lesquels les bateaux à moteur, barques ou encore kayaks peuvent circuler pour une balade sympa : nous décidons de notre côté de ne pas acheter un tour auprès d’une agence de tourisme (environs 50$ pour deux) mais d’y aller par nos propres moyens c’est à dire avec le ferry qui propose les « croisières familiales » locales les weekends (à peine 8$ pour deux…). Et nous n’avons pas regretté ! On s’est beaucoup amusé même si on était les deux seuls touristes à  bord : musique, clown et piñata pour les enfants, concours de danses pour les grands comme les petits, ont a beaucoup rigolé :-).

Notre embarcation pour la croisière
Notre embarcation pour la croisière
Les Isletas derrière nous
Les Isletas derrière nous
Le clown qui a animé nos 2 heures de croisière
Le clown qui a animé nos 2 heures de croisière
Notre clown d'animateur a fait danser les enfants
Notre clown d’animateur a fait danser les enfants
Mais aussi les papas !
Mais aussi les grands !
Les petits s'en sont donnés à coeur joie sur le piñata, espérant la faire éclater pour récupérer les bonbons dissimulés à l'intérieur .
Les petits s’en sont donnés à coeur joie sur la piñata, espérant la faire éclater pour récupérer les bonbons dissimulés à l’intérieur.
Et là, vous devinez ce qui se passe ? Et bien la piñata a éclatée, rependant toutes les friandises par terre. C'est très surpris et mots de rire que nous avons vu les parents se précipiter au sol avec les enfants pour récupérer un max de bonbons !
Et là, vous devinez ce qui se passe ? Et bien la piñata a éclaté ! Rependant toutes les friandises par terre. C’est très surpris et morts de rire que nous avons vu les parents se précipiter au sol avec les enfants pour récupérer un max de bonbons !
Et nous n'étions pas les seuls à rire !
Et nous n’étions pas les seuls à rire !
Nous avons même acoster quelques minutes sur une petites île, le temps de visiter le fort San pablo
Nous avons même acostė quelques minutes sur une petite île, le temps de visiter le fort San pablo et prendre quelques photos des îles avoisinantes.
Un pêcheur au loin
Un pêcheur au loin

Et notre vie quotidienne alors ? Et bien le train-train de la semaine : nous avons trouvé une auberge sympathique et pas chère avec une cuisine commune et une petite cour intérieure. Nous prenons nos petits déjeuners à l’auberge, et de même nous cuisinons nous-même les repas du soirs. En revanche le midi nous mangeons dans les petits « comedor », restaurants de cuisine locale : en effet le plat du jour est en général tellement peu cher, qu’on serait perdant en faisant nos propres courses !

En pleine préparation du dîner !
En pleine préparation du dîner !
C'est le bazar dans notre chambre !
C’est le bazar dans notre chambre !

C’était une longue semaine vraiment sympa que nous avons passée à Granada, et les récits d’autres voyageurs ayant fait l’excursions jusqu’aux îles Corn (Corn Island) dans les Caraïbes nous ont fait rêvé et donné envie de tenter l’aventure. L’aventure oui, car rien que le trajet jusque-là-bas sera un véritable périple : 3 bus, 1 lancha, 1 baquebot et de longues heures de route nous attendent. Nous voici donc en route avec Léo(poldine) vers ce petit paradis, où nous espérons bien découvrir en plongée les merveilleux fonds marins des Caraïbes :-).

3 Comments on “Granada

  1. Quel plaisir de vous lire. Les photos sont superbes quant aux commentaires ils me transportent et me font bien rire parfois. J’attends la suite… À suivre vite

  2. On vous suit depuis le début et c’est un vrai plaisir. Vous nous faites voyager! Je me suis permis de transmettre aux anciens compas qui sont partis au Nicaragua vos articles sur ce pays. Bonne continuation dans votre périple. Bisous

    1. Coucou, merci Angélique ! Super tu as bien fait de leur envoyer les liens sur le Nicaragua, j’espère que ça leur rappelera de bons souvenirs 🙂
      Bisous à vous deux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *