L’île de Tioman

L’île de Tioman,

Sur la route des vacances

Le 17 juin, nous prenons le bus pour quitter Kuala Lumpur. Nous partons pour l’île de Tioman, sur la côte Est de la Malaisie Péninsulaire, c’est à dire dans la Mer de Chine. Mais nous allons d’abord faire une escale de deux jours pour visiter la ville de Malacca (ou Melaka). À l’époque de la colonisation, Malacca a été un bastion multiculturel très fort dans la région, et la ville est passée sous diverses influences : indonésiennes, forte influence chinoise, colonie hollandaise, portugaise puis anglaise !

À Malacca, les Tuk-Tuk sont les plus drôles qu'on ait jamais vu ! La nuit ils clignotent tels des guirlandes et font de la musique boumboum, ils sont d'enfer !
À Malacca, les Tuk-Tuk sont les plus drôles qu’on ait jamais vu ! La nuit ils clignotent tels des guirlandes et font de la musique boumboum, ils sont d’enfer !

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, des centaines de touristes se pressent dans la belle ville de Malacca toute rénovée, si bien qu’on la dirait toute neuve ! On se prend des coups de perches à selfies et on ne peut pas prendre une photo sans avoir un bus de touristes dessus. Vous allez me dire que nous aussi on est des touristes après tout^^, alors il faut bien s’y faire ;-).

Le coeur de la ville est entièrement rénové.
Le coeur de la ville est entièrement rénové.
A gauche la Tour de l'horloge, et au centre la fontaine, vestige de l'époque britannique.
A gauche la Tour de l’horloge, et au centre la fontaine, vestige de l’époque britannique.
Les touristes se pressent sur cette coline et dans les ruines de cette église !
Les touristes se pressent sur cette coline et dans les ruines de cette église !

Comme nous sommes en plein weekend, un grand marché nocturne se tient les soirs, la foule se presse dans les rues, avec un petit côté station balnéaire en plein été. On goûte quelques spécialités locales dont quelques petits poulpes séchés et grillés…. qu’on ne vous recommande pas trop ! 😉 ahahah.

Après cette escale de deux nuits, on reprend le bus pour Mersing, d’où nous devons prendre le bateau pour l’île de Tioman. Pour faire court et résumer notre trajet… : bus en retard, correspondance du dernier bateau de la journée ratée, agence de vente de tickets qui essaie de nous arnaquer (mais on est rodés maintenant !), obligés de prendre un taxi pour rejoindre un autre embarcadère, ne rien trouver à manger et se rabattre sur des nouilles lyophilisées au 7/Eleven, et enfin prendre le bateau… Heureusement on rencontre deux sympathiques couples de français dans la même galère que nous, ça donne l’occasion de faire connaissance en attendant le bateau ! D’ailleurs on a revu Tiphaine et Anthony dans le bateau du retour, encore une occasion de sympathiser ! 🙂

Le bord des routes est couvert de champs de palmiers (pour la production d'huile de palme) ! On fait une petite parenthèse à ce sujet car c'est un désastre écologique : une déforestation importante est engendrée pour planter ces palmiers (alors que la Malaisieabrite une des plus ancienne forêt du monde). Cela détruit l'habitat naturel d'un grand nombre d'animaux, dont certains en voie d'extinction comme le Tigre de Malaisie...
Le bord des routes est couvert de champs de palmiers (pour la production d’huile de palme) ! On fait une petite parenthèse à ce sujet car c’est un désastre écologique : une déforestation importante est engendrée pour planter ces palmiers (alors que la Malaisie abrite l’une des plus anciennes forêt du monde). Cela détruit l’habitat naturel d’un grand nombre d’animaux, dont certains en voie d’extinction comme le Tigre de Malaisie…

Nous voilà sur l’île de Tioman, arrivés dans notre appart hôtel avec piscine. C’est les vacances ! Bon ne nous emballons pas, à part la piscine qui est immense on a plutôt l’impression d’atterrir dans un grand complexe à l’abandon, où il n’y a pas un chat (enfin si, un justement !), et où les macaques auraient pris le pouvoir !! (Sur toute l’île d’ailleurs). Ça tombe bien, on adore les macaques nous !! 😉

Le cadre de l'hôtel est très joli !
Le cadre de l’hôtel est très joli !
Attention aux macaques, on est prévenus !
Attention aux macaques, on est prévenus !
Nous faisons connaissance avec nos voisins sur le balcon !
Nous faisons connaissance avec nos voisins sur le balcon !

Heureusement les employés de l’hôtel sont tellement gentils que ça compense tout le reste. On nous prévient quand même de fermer portes et fenêtres à clé, car les plus gros singes ouvrent les fenêtres et investissent les chambres, volant tout ce qui traîne à portée de leurs petites pattes !

Sur l'île, il y a des tigres en peluche un peu partout devant les boutiques, sur les terrasses ou dans les jardins... savez-vous pourquoi ?! Et bien cela effraie les macaques et les garde à distance ! Les employés de l'hôtel nous ont expliqué que tous les soirs il faut déplacer un peu les peluches, car si elles toujours au même endroit, les macaques se rendent compte que ce sont des faux :-)
Sur l’île, il y a des tigres en peluche un peu partout devant les boutiques, sur les terrasses ou dans les jardins… savez-vous pourquoi ?! Et bien cela effraie les macaques et les garde à distance ! Les employés de l’hôtel nous ont expliqué que tous les soirs il faut déplacer un peu les peluches, car si elles restent toujours au même endroit, les macaques se rendent compte que ce sont des faux 🙂

Semaine tranquille donc, mais sur une île où il est difficile d’aller d’un endroit à un autre, car il faut prendre des taxi-bateaux pour se déplacer, cela coûte cher et on s’est sentis un peu coincés pendant toute la semaine sur notre petit bout d’île…

On s'est quand même baladés sur notre côté de l'île !
On s’est quand même baladés sur notre côté de l’île !
On marche sur la,plage et puis on se baigne un peu aussi !
On marche sur la plage et puis on se baigne un peu aussi !
Vue sur l'île depuis notre hôtel : l'île est complètement couvrte d'une dense forêt, c'est pourquoi il est difficile d'aller d'un endroit à l'autre !
Vue sur l’île depuis notre hôtel : l’île est complètement couverte d’une dense forêt, c’est pourquoi il est difficile d’aller d’un endroit à l’autre !

Ça nous a rappelé les îles de Bocas Del Toro qu’on avait moyennement appréciées au Panama. Bon c’est pas grave, on s’est bien reposés quand même 😉 !

1 Comment on “L’île de Tioman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *