Luang Prabang

Luang Prabang,

Après Vientiane la paisible, Vang Vieng la dynamique, voici la belle Luang Prabang !

Vue sur le Mékong, à Luang Prabang.
Vue sur le Mékong, à Luang Prabang.

Après une nuit à Phou Khoun, nous reprenons la route et arrivons (enfin !) dans la belle ville de Luang Prabang ! Chaleur et pluies diluviennes, cette ville (ancienne capitale royale) nous en fera voir de toute les couleurs. Et ici quand il pleut ça ne rigole pas ! 😉

Il pleut des cordes !
Il pleut des cordes !

Pas grave, on essaie quand même de visiter un peu ! La ville est réputée pour ses multiples temples, dont voici le plus connu :

Le Wat (temple) principal.
Au Wat Xieng Thong – Le temple principal.
L'enceinte du Wat abrite plusieurs bâtiments religieux : ici celui qui renferme le char des cérémonies (Immense !!)
L’enceinte du Wat abrite plusieurs bâtiments religieux : ici celui qui renferme le char des cérémonies (Immense !!)
Bouddha assis
Bouddha assis au Wat Xieng Thong
Et un Bouddha couché ! Toujours au Wat Xieng Thong !
Et un Bouddha couché ! Toujours au Wat Xieng Thong !
Dans le temple principal.
Dans le temple principal. De nombreuses offrandes de fleurs sont déposées ici.
Un petit loulou qui joue en attendant sa maman devant le temple 😊
Un petit loulou qui joue en attendant sa maman devant le temple 😊

C’est aussi un endroit connu pour ses magnifiques tissages, confectionnés en soie ou en coton par des femmes de toute la région. La pluie nous empêchant d’aller comme prévu faire un tour à la cascade de Kuang Si, nous sommes aller chez Ock Pop Tok en apprendre plus sur le tissage Lao :

Après avoir bouilli, les cocons de soie deviennent déjà doux.
Après avoir bouilli, les cocons de soie deviennent déjà doux.
On prépare les fils...
On prépare les fils…
On les met en bobines...
On les met en bobines…
Ils sont ensuite teins avec des eleme ts complètement naturels : écorces, racines, feuilles, etc... la variété de colorations naturelles est incroyable !
Ils sont ensuite teins avec des éléments complètement naturels : écorces, racines, feuilles, etc… la variété de colorations naturelles est incroyable !
La cuisine utilisée pour préparer la teinture !
La cuisine utilisée pour préparer la teinture ! Sur des feux traditionnels.
Le tissage.
Le tissage.
Et un autre artisanat traditionnel : beaucoup de précision pour décorer ce tissu....
Et un autre artisanat traditionnel : beaucoup de précision pour décorer ce tissu….
Chaque trait est minutieusement appliqué avec cet outil.
Chaque trait est minutieusement appliqué avec cet outil.

Nous continuons ensuite tranquillement notre découverte de cette ancienne ville coloniale, mélange équilibré entre temples magnifiques et anciens bâtiments français du temps du protectorat. Un petit tour au marché de nuit qui propose des souvenirs et d’immenses buffets à volonté pour 3 fois rien, ou au marché de jour pour glaner un sandwich et jus de fruits frais ! Parfait !

Un petit tour au marché de nuit, où l'on trouve mille-et-uns souvenirs (dont certains sont fabriqués en Chine... pas très local comme souvenir ^^).
Un petit tour au marché de nuit (en fin d’après-midi), où l’on trouve mille-et-uns souvenirs (dont certains sont fabriqués en Chine… pas très local comme souvenir ^^).
Les étals de sandwichs et de jus de fruits frais !
Les étals de sandwichs et de jus de fruits frais !
On boit un thé aux herbes dans une boutique d'artisanat, tout en écrivant nos cartes postales !
On boit un thé aux herbes dans une boutique d’artisanat, tout en écrivant nos cartes postales et notre carnet de bord !
Une rue de Luang Prabang.
Une rue de Luang Prabang.
p1090591
La rivière que nous allons traverser en « barque » pour aller goûter du buffle dans le restaurant de l’autre côté !
Le restaurant en question ! Au Laos on mange souvent sur ces petites tables avec des coussins 😊
Le restaurant en question ! Au Laos on mange souvent sur ces petites tables avec des coussins 😊

Nous n’avons en revanche pas souhaité aller visiter un centre d’éléphants, même si cela relève d’une pratique Lao ancestrale (le Laos est connu comme le pays aux milles éléphants) : l’éléphant est domestiqué (ou maltraité…) dès tout petit par un « Mahout », c’est à dire l’homme qui deviendra son maître. Ce qu’il faut savoir, c’est que l’éléphant est un animal sauvage, qui n’est pas du tout fait pour être « amadoué » par les humains. C’est un animal très intelligent, qui peut éventuellement vous charger si vous le croisez inopinément lors d’une rencontre à l’état sauvage. Pas facile de dresser un tel pachyderme. C’est pour cela que pour les dresser, on leur fait endurer les pires tortures. Oui, on retire l’éléphanteau tout petit à sa mère, on l’isole, on le frappe, on l’affame… le but ? Lui faire craindre l’homme, et le contraindre à être docile pour emmener les touristes en balades ou faire des tours, comme jouer à la balle. Quand ils ne font pas le show pour les visiteurs étrangers, ils sont enchaînés la plupart du temps. Rappelons ici que l’éléphant d’Asie est un espèce menacée d’extinction. Et certains petits sont capturés dans la nature pour les dresser pour notre plaisir. Alors nous vous incitons fortement, lors d’un éventuel voyage en Asie, à NE PAS aller visiter de centre d’éléphants. Pleaseeeeeeee………… Vous allez me dire comment fait-on si on veut voir des éléphants d’Asie ? On cherche un parc naturel ou des éléphants sauvages sont protégés dans leur habitat naturel, comme c’est le cas encore au Laos, mais aussi en Thaïlande notamment, et on espère avec de la chance et de la patience croiser un troupeau de pachydermes ! (des éléphants sauvages, des vrais !), ou alors choississez un centre très respectueux, qui accueille des éléphants convalescents ou en cours de réintroduction dans la nature, bref un endroit où ils sont vraiment bien traités !

Après ce petit plaidoyer, on va finir avec quelques photos quand même  😉.

Quelques agrumes au soleil...
Quelques agrumes au soleil…
Un gong traditionnel.
Un gong traditionnel.
On charge Moby, car il est l'heure du départ !
On charge Moby, car il est l’heure du départ !
C'est parti !!
C’est parti !!

 

PS concernant les éléphants : si vous souhaitez voir des éléphants sauvages en Asie, sachez que ce n’est pas réservé seulement à quelques privilégiés. Au contraire il y a par exemple des parcs en Thaïlande où il est possible d’observer des troupeaux en liberté, et tout ça pour quelques euros seulement : à peine 5 euros pour une entrée au Parc Khao Yai en Thaïlande, ça vaut la peine d’essayer non ??! 😊 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *