Plus d’infos sur Tikal

Curieux ? Vous voulez en apprendre plus sur Tikal ?

  • Tikal, mystérieuse cité Maya qui n’a pas encore livré tous ses secrets, a été découverte au 19ème siècle par des envoyés de l’état Guatémaltèque, mais fût réellement explorée et étudiée à partir de 1878.
  • Dès sa découverte, les archéologues se sont succédés sur les lieux, dont plusieurs équipes européennes. De grandes fouilles, travaux de déblaiement et de restauration ont été entrepris notamment par des Universités Américaines. Certains temples étaient presque entièrement ensevelis sous la terre et recouverts par la jungle.
  • Tikal a été déclarée parc national en 1955.
  • Notez que depuis 1979 elle est inscrite non seulement au Patrimoine Culturel mais aussi Naturel de l’UNESCO (un des rares sites à être classé pour les deux raisons !). Rien que ça.
On est tout petit à côté de l'immense Temple I
On est tout petit à côté de l’immense Temple I

Quelques chiffres :

  • L’histoire de Tikal commencerait aux environs de 700 avt JC, lors de l’installation d’une petite communauté Maya sur les lieux.
  • Plus de 4000 structures et pyramides ont été recensées à Tikal.
  • Les constructions majeures que l’on voit dans le coeur de la cité seraient apparues dès le IIème siècle et se seraient poursuivies jusqu’au IXème siècle, avant le déclin de Tikal.
  • Jusqu’à 100 000 habitants ont peuplés la cité de Tikal à son apogée ! (Selon les estimations les plus hautes)
  • 57 600 hectares, c’est la superficie totale du parc de Tikal.
  • 16 km2 : la superficie couverte par l’ancien coeur de la cité, qui est la seule partie accessible aux touristes. Le « centre ville » si vous préférez :-). Le reste de l’immensité de Tikal est encore réservé aux chercheurs.
  • 66,6 mètres de hauteur : C’est la pyramide la plus haute du site, qui est le temple numéro IV (ou aussi appelé Temple du serpent bicéphale).
Vue depuis le temple le plus haut de Tikal !
Vue depuis le temple le plus haut de Tikal !

Autres infos :

  • Tikal était un centre politique et économique majeur, dont le pouvoir et l’influence s’étendait jusqu’à l’actuel Honduras !
  • Les cérémonies religieuses et la cosmologie étaient très importantes dans les rituels Maya. Les temples sont construits de manière très recherchée en fonction de leur alignement avec les étoiles, le lever et coucher du soleil ou encore les équinoxes.
  • L’acoustique des lieux est impressionnante. En claquant des mains face à certains temples, l’acoustique reproduit le cri du Quetzal, oiseau mythique pour les Maya (on retrouve la même acoustique au Mexique sur le site de Chichén Itzá).
  • Pour l’anecdote, le fameux Quetzal est un symbole de liberté car il est incapable de vivre en captivité. Si vous l’enfermez et le mettez en cage, il meurt…
  • Cette acoustique exceptionnelle permettait aussi à la hiérarchie Maya de se faire entendre de tous depuis le sommet des pyramides.
Le Ceiba, arbre national du Guatemala était sacré pour les Maya. Ses branches étaient connectées aux 13 niveaux du monde Supérieur (Cosmos), et ses racines aux 9 niveaux de l'infra-monde souterrain (Après la mort)
Le Ceiba, arbre du Guatemala était sacré pour les Maya. Ses branches étaient connectées aux 13 niveaux du monde Supérieur (Cosmos), et ses racines aux 9 niveaux de l’infra-monde souterrain (après la mort).
Nous n'avons pas vu de'Quetzal à Tikal... mais nous avons vu plusieurs Trogon !
Nous n’avons pas vu de Quetzal à Tikal… mais nous avons vu plusieurs Trogons ! Cet oiseaux de la même famille que les Quetzals n’a pas les magnifiques plumes vertes caractéristiques de la queue d’un Quetzal. Les habitants se moquent donc gentiment des Trogons en les appelant  « les faux quetzales » ou les « quetzales ratés » !

 

1 Comment on “Plus d’infos sur Tikal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *