San José et compagnie

San José,
Nous voilà !

Après notre escapade Caribéenne à Puerto Viejo et Cahuita, et quelques sympathiques rencontres, nous grimpons dans le bus pour la capitale du Costa Rica : San José !

Un bel édifice : le théâtre national de San José
Un bel édifice : le théâtre national de San José

Accrochons-nous, le trajet s’annonce long (5h) et il fait une chaleur incroyable dans le bus ! Mais c’est pour la bonne cause car ce soir nous rejoignons une amie qui vit à San José et nous sommes très contents ! Nous sommes jeudi soir et nous arrivons chez Elodie à 19h prêts à passer un grand weekend tous ensemble 🙂.

On est très contents d'avoir rejoint Elodie qu'on remercie encore pour son accueil !
On est très contents d’avoir rejoint Elodie qu’on remercie encore pour son accueil !

Avant le weekend, notre mission du vendredi pendant qu’Elo est au travail sera de faire un peu de shopping car nous devons essayer de trouver de nouvelles chaussures pour Marc et quelques autres bricoles qui nous occuperont toute la journée.

Petite promenade aux alentours du centre ville
Petite promenade aux alentours du centre ville, ici il fait bon arpenter les rues et profiter des nombreux parcs de la capitale.

Le lendemain le weekend commence tôt puisque nous nous levons tous les trois à 4h du matin pour aller passer deux jours à la plage ! Direction la ville de Jacó sur la côte Pacifique et plus précisément la Playa Hermosa (littéralement « la belle plage »).

La magnifique Playa Hermosa, sur la côte Pacifique
La magnifique Playa Hermosa, sur la côte Pacifique. Les vagues sont immenses sur cette plage, ce qui la rend idéale pour les surfers expérimentés.

Ce fût un weekend super sympa, nous avons eu beaucoup de chance en trouvant un hôtel (une suite héhé !) directement sur la plage, à un tarif défiant toute concurrence (car la clim était en panne !). La Playa Hermosa est magnifique avec son sable noir et brûlant… ne pas s’y aventurer pieds nus entre 11h et 17h (merci beaucoup à Marc qui nous a sauvé en nous apportant nos tongs depuis l’hôtel car on n’arrivait plus à traverser la plage tellement le sable était chaud !). Elle est aussi célèbre pour ses vagues impressionnantes et pour de grandes compétitions de surf !

Notre "suite" à l'hôtel !
Notre « suite » à l’hôtel !
Sans oublier la piscine....
Sans oublier la piscine….
...et nos compagnons de baignade !
…et nos compagnons de baignade !
Couché de soleil sur la Playa Hermosa
Coucher de soleil sur la Playa Hermosa

Nous étions vraiment contents de partager ce week-end de détente avec Elodie. Ça nous a permis de nous reposer avant une intense semaine de vadrouille dans les volcans de la cordillère centrale ! (On vous racontera ça très bientôt !)

On fait même du stop.... ah ah non, c'est une blague : on attend le bus, mais comme il n'y a pas d'arrêt formel, il faudra vraiment lui faire coucou si on veut grimper à l'intérieur !
On fait même du stop…. ah ah non, c’est une blague : on attend le bus, mais comme il n’y a pas d’arrêt formel, il faudra vraiment lui faire coucou si on veut grimper à l’intérieur !

Mais avant d’aller vadrouiller vers un autre coin du pays, nous avons quand même pris le temps de visiter un peu la capitale : l’avenue centrale et piétonne, le marché central où l’on peut manger toutes sortes de spécialités locales, les parcs et places de la ville, le quartier universitaire (San Pedro) etc…    

On profite des parcs pour se reposer quelques minutes...
On profite des parcs pour se reposer quelques minutes…
On teste les spécialités locales au comptoir d'un petit étal du Marché Central
On teste les spécialités locales au comptoir d’un étal du Marché Central
Un bon "Casado", autrement dit le plat de l'homme marié ! (casado veut dire marié en espagnol). Et c'est copieux : traditionnellement il y a toujours du riz et des haricots rouges, de la viande au choix, de la salade. Parfois quelques bananes plantains ou d'autres accompagnements pour varier.
Un bon « Casado », autrement dit le plat de l’homme marié ! (casado veut dire marié en espagnol). Et c’est copieux : traditionnellement il y a toujours du riz et des haricots rouges, de la viande au choix, de la salade. Parfois quelques bananes plantains ou d’autres accompagnements pour varier.

Nous avons aussi visité la ville voisine de Cartago (première ville coloniale fondée au Costa Rica) et la vallée d’Orosi et ses magnifiques paysages de champs de café. Pour la petite histoire, Cartago est un haut lieu de pèlerinage au Costa Rica, comme Lourdes en France. Une jeune fille aurait découvert une statue de la vierge à cet endroit, et depuis des miracles se seraient produit. Une basilique a été construite à cet emplacement, et les gens font la queue pour recueillir un peu d’eau bénite de la source située sous la basilique de Cartago. 

La Basilique de Cartago
La Basilique Notre Dame Des Anges (Sainte Patronne du Costa Rica), à Cartago
Dans le centre ville de Cartago, les ruines de l'église Saint-Bartolomé, détruite par un tremblement de terre au début du siècle.
Dans le centre ville de Cartago, les ruines de l’église Saint-Bartolomé, détruite par un tremblement de terre au début du siècle.
Un joli jardin a été aménagé à l'intérieur des ruines de cette église
Un joli jardin a été aménagé à l’intérieur des ruines de cette église
Derrière nous, vue sur la vallée d'Orosi et sa retenue d'eau.
Derrière nous, vue sur la vallée d’Orosi et sa retenue d’eau.

Enfin on profite de cet article pour remercier Elodie de nous avoir hébergés, pour les bons moments, le super barbecue Colombien auquel elle nous a incrusté (hummmm miam !), les conseils de visites à faire, et on remercie aussi ses colocataires !

Bye bye….

DSC00981

3 Comments on “San José et compagnie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *